La FNPF dénonce des arbitrages inacceptables en faveur du grand cormoran

34747 752 Cormoran CP 06 10 22

Le grand cormoran a toujours fait l'objet d'une procédure de régulation. Jusqu'ici, le ministère de la Transition écologique définissait un quota triennal de tirs département par département, non seulement pour les piscicultures mais aussi pour les eaux libres.
Mais coup de tonnerre, le 1er octobre 2022, prétextant des arrêtés suspendus suite aux recours départementaux déposés par la LPO (15 recours en 2021 sur 97 arrêtés), le ministère n'a tout simplement pas reconduit les autorisations de tirs de régulation du cormoran sur les eaux libres françaises pour la période 2022-2025.

Le conseil d'administration de la FNPF, réuni le mardi 4 octobre 2022, a donc acté des mesures fortes pour marquer son profond désaccord avec cette décision.

 

 

Des effectifs de cormorans en hausse

Protégé par la Directive Oiseaux, le grand cormoran poursuit son expansion et hiverne au bord des rivières et plans d'eau où vivent des espèces piscicoles. Chaque automne/hiver, ils sont environ 100 000 à s'installer en France après avoir nidifié en Europe du Nord et une partie s'est dorénavant sédentarisée. Redoutables prédateurs, ils consomment entre 300 et 500 grammes de poisson par jour chacun en s'attaquant aux espèces disponibles dont les migrateurs, le brochet, l'ombre commun et la truite...

L'augmentation des populations est documentée par le Rapport triennal de Loïc Marion, publié en novembre dernier. Il recense plus de 11 000 couples sur le territoire, soit une progression de 16 % depuis 2018. Cette progression est avant tout due aux populations continentales (+20%), qui se retrouvent dans 52 départements, dont cinq nouveaux (Puy-de-Dôme, Creuse, Vienne, Charente et Isère). La population côtière baisse légèrement (-1%) mais reste présente dans sept départements. Il est également important de noter que la sédentarisation de l'espèce s'accélère avec près de 20% d'augmentation du nombre de dortoirs depuis 2015.

Une bonne santé au mépris des poissons

Pourquoi le ministère accorde-t-il une importance prédominante au bon état des cormorans en dépit de celui d'espèces piscicoles tout aussi protégées telles que saumons, anguilles, brochets...
Alors que les structures de pêche de loisir multiplient les projets de préservation et de restauration des milieux aquatiques et de leur biodiversité, quoi de plus décourageant que de les voir anéantis par un prédateur dont il est pourtant possible de ralentir la progression.

La colère de la FNPF et des actions concrètes consécutives

Malgré des échanges énergiques et étayés de données issues des fédérations départementales de pêche (contenus stomacaux, recensement...), les arbitrages ministériels de la rentrée sont venus fortement contrarier la dynamique du réseau associatif de pêche de loisir pour la protection du milieu aquatique.
La secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie a bien demandé la réalisation d'une étude nationale coordonnée par l'OFB, avec l'appui humain et matériel des structures de pêche de loisir pour apporter des preuves concrètes de l'impact des cormorans sur les populations piscicoles, mais le sujet est explosif au sein des structures de pêche de loisir, prêtes à en découdre !

Ainsi lors du conseil d'administration du 4 octobre 2022, les administrateurs de la FNPF ont décidé à l'unanimité d'attaquer l'arrêté du 19 septembre 2022 fixant les plafonds départementaux dans les limites desquelles des dérogations aux interdictions de destruction peuvent être accordées par les préfets concernant les grands cormorans.
Ils ont également approuvé la séquestration de la Redevance Milieux Aquatiques versée par les pêcheurs (montant approximatif de 8 millions d'euros) et du règlement des baux de pêche publics.
Suite à ces premières décisions d'ampleur, la FNPF ne s'interdit en rien d'autres actions fortes à l'avenir.

Le réseau associatif de pêche de loisir est un partenaire environnemental, reconnu et de longue date, de l'Etat. Nous ne comprenons pas cette décision décorrélée de la réalité terrain et souhaitons montrer notre profond mécontentement à notre ministère de tutelle et aux plus hautes instances de l'Etat. Nous avons, à cet effet, demandé un entretien avec le chef de l'Etat dont nous attendons la réponse ! »

Claude Roustan, Président de la FNPF

CIRCUIT FLOAT-TUBE OCCITANIE - LOURDES 2022

Le challenge est de retour en 2022 !

Les Hautes-Pyrénées accueilleront de nouveau une manche du circuit Float-tube Occitanie, organisé par l'Association Régionale Pêche en Occitanie. Cette fois-ci, c'est à Lourdes que les challengers pourront en découdre. Les inscriptions sont ouvertes et vous pouvez y participer !

La manche du circuit c'est :

- Le samedi 21 mai 2022

- Au lac de Lourdes

- Ouvert à tout détenteur d'une carte de pêche 2022

- 40€ par inscription pour les personnes majeures, repas inclus

- 20€ par inscription pour les personnes mineures de 14 à 18 ans, repas inclus

- Un nombre de participants limité à 30

Pour en savoir plus ou vous inscrire : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 06 78 34 34 30

Partenaires de l'évènement coorganisé avec l'AAPPMA Les Pêcheurs Lourdais et du Lavedan, la Région Occitanie, la Ville de Lourdes, les magasins Chasse Pêche Lavedan, Croq Animaux et le restaurant l'Embarcadère

2022 04 30 17 10 03 Affiche 2022 Challenge Float tube Lourdes 2.pdf Mozilla Thunderbird

Hommage à un jeune kayakiste

kayakAfin de rendre hommage à un jeune kayakiste de la vallée décédé accidentellement le week-end dernier, le CKG (Club de Canoë-Kayak des Gaves en vallée d’Argelès-Gazost) descendra le Gave de Pau de la digue aval du lac des Gaves jusqu'au pont du Tilhos à Argelès, le samedi 19 mars.

 

Nous demandons à tous les pêcheurs présents sur le parcours le plus grand respect pour cette manifestation.

Gros succès pour le concours de pêche à Argelès-Gazost

Ce dimanche 8 Septembre 2021, l'AAPPMA des Pêcheurs Lourdais et du Lavedan a organisé pour la première fois un concours de pêche sur le gave de Pau en aval du pont de Tilhos à Argelès-Gazost.

En cette fin de saison, 20 pêcheurs sont venus s'installer sur les rives du Gave pour taquiner la truite. 80 kilos avaient été déversés à cette occasion.

Bien avant le coup de sifflet final, la plupart avaient déjà atteint le quota de 10 poissons. Les prises ont toutes été comptabilisées et le tiercé vainqueur s'est déterminé au temps. Les autres participants, nombreux à 10 prises ont été classés au poids.

Jean-Luc CAZAUX président de la Fédération de pêche des Hautes Pyrénées qui était présent, a remis la coupe à Monsieur Bord, vainqueur et au jeune Cayré, premier enfant, qui a également eu droit à une canne à pêche complète avec un panier pêche.

Tous les participants ont eu droit à un lot : le 1er prix était un superbe barbecue et les autres lots étaient composés de cannes à pêche, bons d'achat, moulinets et filets garnis.

20210905 112338 2

20210905 111440 2  20210905 111712 2 

Mise en valeur d'un parcours avec la pose de blocs dans le lit du Gave à Lourdes

En amont de la ville de Lourdes sur le gave de Pau, nous avons le secteur de l'Arrouza dans une situation très linéaire et peu accueillante pour les salmonidés sur l'ensemble de leur cycle de vie. Ce secteur a un profil régulier en ligne droite, il ne présente pas de zone d'abris efficaces, ni de surface de frayères et reste peu dynamique.

aappma lourdes 800 3

Après avoir vérifié les possibilités d'aménagement avec les techniciens de la fédération de pêche des Hautes-Pyrénées. L'AAPPMA des Pêcheurs lourdais et du Lavedan a souhaité mettre en valeur cette portion de 300m en créant dans le lit du Gave 8 complexes de rugosité qui permettent la création d'abris pour les salmonidés adultes, ainsi que la diversification des écoulements et la création de frayères.

La technique consiste en la pose parallèle de 2 blocs rocheux recouverts par un bloc plat formant une dalle en légère inclinaison, posé dans le sens hydraulique. Chaque bloc pèse 2 tonnes.

aappma lourdes 800 1

Ces complexes auront un rôle majeur pour la diversification des écoulements dans une zone ou régulièrement sont vus des saumons atlantiques. Plus en amont des nids de ces grands salmonidés sont observés chaques année.

Les travaux pour un coût total de 3300 € à la charge de l'association ont été réalisés le 30 et 31 août 2021 par l'entreprise SOAREZ Frères, ils ont nécessité l’emploi de 66 tonnes de rochers.

Avant l'entrée des pelles mécaniques dans le lit du Gave, les techniciens de la Fédération de Pêche des Hautes-Pyrénées, aidés par les bénévoles de L'AAPPMA des Pêcheurs Lourdais et du Lavedan ont réalisé une pêche électrique de sauvegarde.

aappma lourdes 800 2

Etude Desman des Pyrénées sur la réserve du Pibeste-Aoulhet

Dans le cadre de l'étude et la protection du Desman, la réserve du Pibeste-Aoulhet nous informe que des tunnels ont été déposés sur plusieurs cours d'eau de la réserve notamment sur les Génies Longue et Braque.

Ces tunnels permettent de rechercher des indices de présence du Desman des Pyrénées et seront récupérés fin octobre par les agents de la réserve.

Nous vous demandons de respecter ces dispositifs, de ne pas les manipuler ou les déplacer, et si possible d'éviter la zone proche.

En vous remerciant.

tunnel desman small